dernier numéro

Vol XXIV No 1, Aider les proches aidants et aidantes

L’épouvantail à la lune de L’Oeil et le Monocle

Musique

L’épouvantail à la lune de L’Oeil et le Monocle

29 septembre 2011 par 

Une nouvelle scène de rock indépendant est en train de voir le jour à Rimouski, pour notre plus grand plaisir. Plusieurs ont découvert Opaussum lors du Festi Jazz international de Rimouski, mais trop ignorent qu’au sein de ce collectif post-rock sont réunis plusieurs créateurs hors du commun qui risquent de faire la pluie et le beau temps sur la scène créative bas-laurentienne.

Antoine Létourneau-Berger, alias L’Oeil et le Monocle, est un des membres fondateurs d’Opaussum et un talentueux agitateur musical qui nous promet son lot de surprises. En plus d’être formé en percussions au Conservatoire de musique de Rimouski, Antoine est un multi-instrumentiste passionné et hyperactif. Cette année, les plus chanceux ont pu découvrir quelques-unes de ses multiples facettes, car il nous a offert trois disques et des dizaines de concerts. De l’électro progressive et dansante de Talfast à l’improvisation libre avec le quatuor Chat perdu en passant par l’écriture symphonique, tout lui fait, et il s’y donne avec le même plaisir.

L’épouvantail à la lune est le plus intime de ses projets. Non seulement parce qu’il y joue l’intégralité des instruments (clarinette, banjo, piano, guitare, etc.), mais surtout parce qu’on y découvre un auteur-compositeur sensible et imaginatif.

On est loin du gratouillage de chansonneux. Ballades modernes arborant parfois des accents de folk planant, les chansons d’Antoine baignent dans une lenteur légère et étonnent par la finesse des arrangements, la sinuosité des mélodies.

On retrouve un écho d’Europe, évoquant Dominic A ou Yann Tiersen, mais aussi les ambiances chaudes du rock (Radiohead ?) et des musiques électroniques. On se prend même, à un moment, à penser à Harmonium.

Mais ce que l’on entend avant tout, c’est un jeune artiste qui fait les choses autrement et avec sincérité. Et ça nous fait un bien fou.

Consultez le journal au format numérique
Visionner

Consultez le calendrier culturel du Girafe